ABP • Bracelets de montre, ceintures, maroquinerie et horlogerie haut de gamme à Paris depuis 20 ans.

Histoire des marques : Tag heuer


L'essentiel de la marque :
 
Fondée par Edouard Heuer en 1860 à Saint-Imier, dans le Jura suisse, TAG Heuer est à l'avant-garde de l'horlogerie suisse depuis 148 ans et la seule marque au monde à proposer des garde temps de poignet précis au 1/10e, 1/100e et 1/1000e de seconde.
Du premier brevet pour un mécanisme de chronographe en 1882 à celui du pignon oscillant en 1887, du premier chronographe mesurant les 1/100e de seconde en 1916 au premier Microtimer précis au 1/1 000e de seconde en 1966, sans oublier le premier chronographe automatique doté du Chronomatic calibre 11, Heuer a écrit quelques-uns des plus grands chapitres de l'histoire de l'horlogerie et a fait de TAG Heuer la marque de référence du sport automobile.
Dès 1985, TAG Heuer devient le chronographe de l'écurie McLaren et remporte plusieurs Championnats du Monde de Formule 1 au poignet de Niki Lauda, Alain Prost et Ayrton Senna. En parallèle, TAG Heuer devient Chronométreur officiel du Championnat du Monde de Formule 1 au 1/1000ede seconde, avant de devenir en 2004 Chronométreur officiel des 500 miles d'Indianapolis au 1/10.000e de seconde, performance qui reste aujourd'hui inégalée. En 2006, lors de la Race of Champions, TAG Heuer mesure le plus petit écart de l'histoire du sport mondial : 2/10 000e de seconde en demi-finale.
 
L'histoire détaillée de la marque :
 
Fondée par Edouard Heuer en 1860 à Saint-Imier, TAG Heuer est à l’avant-garde de l’horlogerie suisse depuis 145 ans. En effet, ses montres et ses chronographes de sport au design et à la précision exceptionnels figurent parmi les icônes les plus prestigieuses du marché mondial de l’horlogerie. 
Du premier brevet pour un mécanisme de chronographe en 1882 à celui du pignon oscillant en 1887, du premier chronographe mesurant les 1/100e de seconde en 1916 au premier Microtimer précis au 1/1 000e de seconde en 1996, sans oublier le premier chronographe automatique doté du Chronomatic calibre 11 avec micromotor en 1969, Heuer a écrit quelques-uns des plus grands chapitres de l’histoire de l’horlogerie.
1860 : Edouard Heuer fonde un atelier d’horlogerie à Saint-Imier, dans le Jura suisse. 
1869 : Heuer présente son mécanisme de couronne de remontoir breveté. 
1882 : Heuer fait breveter ses premiers chronographes. 
1887 : Heuer fait breveter le célèbre « pignon oscillant », utilisé aujourd’hui encore par les plus grands horlogers pour la conception de chronographes mécaniques. 
1911 : Heuer présente le premier chronographe de bord. 
1916 : Heuer invente le premier chronomètre précis au 100e de seconde, le MICROGRAPH. 1920-28 : Heuer est chronométreur aux Jeux Olympiques d’Anvers, de Paris et d’Amsterdam. 1933 : Heuer lance l’AUTAVIA, le premier compteur de bord pour aviation et voitures de course. 
1950 : Heuer lance le MAREOGRAPHE – appelé SEAFARER aux Etats-Unis – doté d’un indicateur de marée et des fonctions d’un chronographe. 1964 : Heuer lance le chronographe CARRERA en hommage à la course automobile « Carrera Panamericana » des années 1950. 
1966 : Heuer fait breveter le MICROTIMER, premier instrument de chronométrage électronique miniaturisé, précis au 1 000e de seconde. 
1969 : Heuer présente la MONACO, doté du CHRONOMATIC Calibre 11 avec microrotor, le premier mouvement chronographe automatique. 1971-79 : Heuer est chronométreur officiel de la « Scuderia Ferrari » en Formule 1. 
1975 : Heuer lance le CHRONOSPLIT Manhattan, le premier chronographe-bracelet à quartz au monde précis au 100e de seconde. 
1985 : Heuer s’associe au groupe TAG (Techniques d’Avant-Garde). Naissance de TAG Heuer. 
1987 : TAG Heuer crée la série S/el (sport/élégance) – qui fera de la marque un emblème grâce à son bracelet. 
1989 : TAG Heuer est nommé chronométreur officiel des épreuves de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski et crée le modèle 2000, le premier chronographe à quartz à affichage numérique précis au 100e de seconde. 
1997 : TAG Heuer lance la série Kirium, une montre qui allie technologie et design d’avant-garde. 
1999 : TAG Heuer rejoint le groupe LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton), leader mondial du secteur des produits de luxe. 
1999 : Présentation de la série Link, la montre de sport emblématique. Avec son audacieuse gamme Alter Ego, TAG Heuer vise une clientèle exclusivement féminine. 
2004 : TAG Heuer présente la révolutionnaire « Monaco V4 Concept Watch » au salon de Bâle. 
2005 : Présentation et lancement du Calibre 360 Concept Chronograph, premier chronographe de poignet mécanique de tous les temps à être précis au 1/100ème de seconde. Grâce à son balancier mécannique il oscille à 360 000 alternances à l’heure (soit 10 fois plus vite que les mouvements conventionnels), ce qui en fait le chronographe mécanique le plus précis au monde
2006 : Lancement de la Carrera Calibre 360. Editée en série limitée, la Carrera Calibre 360 or rose gagne le prix de la Montre de sport lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

La Tag Heuer Monaco, une véritable légende : 

Lancée simultanément à Genève et New York le 3 mars 1969, la Monaco fut comme un ouragan dans l’univers de l’horlogerie. L’aspect provocateur de la montre, avec sa trotteuse rouge vif, son cadran bleu métallique, son verre bombé et son grand boîtier taillé à angles droits, rompait totalement avec les codes esthétiques de l’horlogerie traditionnelle. Tout aussi novatrice, sa technologie offrait une parfaite étanchéité, une grande première pour une montre carrée. Mais la révolution reposait essentiellement dans le cœur de la montre : le célèbre Chronomatic Calibre 11, le premier mouvement automatique de chronographe à microrotor, si précis qu’il reste encore aujourd’hui à la pointe des instruments chronométriques professionnels. 

Pour Le Mans, Steve McQueen s’inspira de son ami Jo Siffert, le célèbre pilote suisse qui, en 1969, devint le premier coureur automobile à être sponsorisé par une marque de montre, Heuer. La Monaco Heuer venait de sortir et impressionna tellement McQueen qu’il insista pour la porter dans le film. La Monaco devint alors le chronographe préféré de l’univers de la course automobile et de la mode – encore une première mondiale. Sa géométrie si particulière initia la vogue des montres « à forme ». Instantanément identifiable, souvent copiée mais jamais égalée, la « McQueen Monaco » (modèle 1133B) est l’une des montres les plus convoitées sur le marché international des pièces d’occasion. La demande est bien supérieure à l’offre : il n’en resterait plus que quelques-unes, toutes dans les mains de collectionneurs avertis. 

Depuis lors, le cadran carré de la Monaco n’a cessé d’incarner l’esthétique novatrice de TAG Heuer. Rééditée en 1998 en série limitée à 5 000 exemplaires, elle fut entièrement redessinée en 2003, et dotée d’un bracelet d’acier à sept rangs de maillons carrés, rappelant l’audacieuse géométrie du boîtier. La montre est devenue un must chez les amateurs de course automobile et les collectionneurs, mais, contre toute attente, a également percé Hollywood et le monde de la haute couture en s’imposant comme un incontournable accessoire de mode. Les réinterprétations qui ont suivi ont été encore plus révolutionnaires. 


Twitter
Facebook
Skype
Instagram






BOUTIQUE


56, Place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

Tél : 01 47 03 49 71



ASSISTANCE EN LIGNE


Email : info@abpparis.com



HORAIRES D'OUVERTURE


Du Mardi au Samedi

10h-19h








Visitez notre galerie photo bracelets-montres.

Visitez notre galerie photo ceintures & maroquinerie.

Visitez notre galerie photo téléphonie & multimedia.



Partenariats




Atelier du Bracelet Parisien

56, place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

01 47 03 49 71info@abpparis.com
--------


L'atelier du bracelet parisien est une entreprise d'artisanat labellisée Patrimoine vivant par l'état français.

Bracelets de montre sur mesure, ceintures, petite maroquinerie, montres neuves et d'occasion constituent notre coeur de métier.