ABP • Bracelets de montre, ceintures, maroquinerie et horlogerie haut de gamme à Paris depuis 20 ans.

Histoire des marques : Zenith


Zenith est une marque horlogère suisse crée en 1865 par Georges Favre-Jacot. 
Le nom Zenith (ainsi que le logo de la marque qui représente une étoile) vient de la passion pour les astres de son créateur, notamment de la complexité des mouvements dans l'espace. 
La marque fut longtemps réputé pour la précision de ses chronomètres pour lesquels elle a obtenu de très nombreuses récompenses. 
Zenith a été racheté par LVMH en 1999. Aujourd'hui, la marque continue de fabriquer des montres de luxe de très haute qualité. 

Georges Favre, le père de Zenith : un homme d’exception 

Georges Favre n'est pas encore majeur quand il épouse Louise Jacot-Descombes, dont la dot, pourtant modeste, lui permet de réaliser son rêve, construire. Il choisit la rue des Billodes, à l'ouest de la ville. Une fois la fabrique achevée, imprégné d'idées résolument modernes, il décide de créer une manufacture, la société «G. Favre Jacot»: chez lui, les montres seront fabriquées entièrement «maison», et non plus en parties détachées comme c'est le cas partout ailleurs. 
En patron éclairé - et autoritaire - qu'il est, il crée une atmosphère en adéquation avec la qualité exigée du produit: les ateliers où s'activent les ouvriers sont grands et bien éclairés, il a mis en place une production rationnelle de montres d'une précision exceptionnelle, qualité que l'on respecte également pour les pendules, les montres de bord et les chronomètres de divers types. Il adopte la production en séries. Ebauches et parties de boîtes sortent de ses locaux de fabrication. Le tout est assemblé, le réglage particulièrement soigné, et enfin le service de polissage, impeccable, apporte à la montre un faste final. Des émailleurs vaquent entre-temps à la fabrication des cadrans. 
Mais l'atmosphère intra muros n'est pas tout, la bonne santé de Zénith dépend des commandes, et l'histoire se répète, avec ses éternels conflits: guerre de 1870, crise financière russe dès 1902, grosse concurrence à Java, conflit russo-japonais, crise économique de 1908-1909, etc. A chaque retournement de situation, il faut voyager, frapper à de nouvelles portes, tenter sa chance ailleurs, convaincre le client de la qualité Zénith. 
Dans la foulée des combats qu'il mène jour après jour, le patron fait construire pour les ouvriers, achète des domaines, construit un hôtel-restaurant, et fait extraire la pierre d'une carrière proche afin de parer à la demande de construction en cours ou à venir. De plus, il ne cesse d'améliorer le parc des machines, modernisant l'outillage, développant les structures commerciales, s'adaptant ainsi, à chaque instant, à l'évolution du marché et de la technique. 
C'est le début des légendes qui signent l'histoire de la marque. Ne dit-on pas qu'à la recherche d'une appellation digne du mouvement de ses montres, Georges lève un jour les yeux au ciel et, réalisant que le «zénith» est le lieu le plus éminent du cosmos visible pour l'homme, estime que c'est là un nom idéal pour sa production? Pourtant, jusque-là, les calibres de ses montres s'intitulent «Diogène» ou «Terminus», le big boss n'a pas l'habitude d'afficher modeste. 
Il faut dire que le produit étale déjà des lettres de noblesse: en 1896, lors de l'Exposition nationale suisse de Genève, il a obtenu une médaille d'or fort convoitée; en 1903, le premier prix d'un concours organisé par l'Observatoire de Neuchâtel; quatre ans plus tard, six chronomètres de poche et de bord décrochent un prix de précision, et ainsi de suite, jusqu'en 1909, l'entreprise des Billodes laisse loin derrière elle les concurrents suisses qui participent à différents concours. C'est le début d'une série hallucinante de prix et de récompenses: plus de 1500 jusqu'en 1969! Le cas est unique dans les annales de l'horlogerie. A sa disparition, une philosophie est ancrée dans la tête des successeurs: l'essentiel, c'est la qualité. Les produits estampillés «Billodes» puis 
«Zénith» ne peuvent que rêver de haut lignage. 

Twitter
Facebook
Skype
Instagram






BOUTIQUE


56, Place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

Tél : 01 47 03 49 71



ASSISTANCE EN LIGNE


Email : info@abpparis.com



HORAIRES D'OUVERTURE


Du Mardi au Samedi

10h-19h








Visitez notre galerie photo bracelets-montres.

Visitez notre galerie photo ceintures & maroquinerie.

Visitez notre galerie photo téléphonie & multimedia.



Partenariats




Atelier du Bracelet Parisien

56, place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

01 47 03 49 71info@abpparis.com
--------


L'atelier du bracelet parisien est une entreprise d'artisanat labellisée Patrimoine vivant par l'état français.

Bracelets de montre sur mesure, ceintures, petite maroquinerie, montres neuves et d'occasion constituent notre coeur de métier.