ABP • Bracelets de montre, ceintures, maroquinerie et horlogerie haut de gamme à Paris depuis 20 ans.

Histoire des marques : Glashütte Original


Pour a petite histoire, on notera que les manufacturiers horlogers de Glashütte (Allemagne), ont fabriqué des montres pour les armées Allemandes pendant les deux guerres mondiales du XXe siècle, ainsi que pour les armées du bloc de l’Est durant la guerre froide. C’est précisément durant cette dernière période qu’à été manufacturé cette montre.
 
Glashütte : origine de la marque
 
L'histoire commence donc en 1845, lorsque Ferdinand Adolph Lange ouvre le premier atelier horloger dans la petite ville minière de Glashütte. Né en 1815, l'année même de la conclusion de la Sainte-Alliance, qui voit le royaume de Saxe devenir un Etat souverain et indépendant, ce fils d'un armurier de Dresde est placé, dès l'âge de 15 ans, en apprentissage chez l'un des plus estimés horlogers du pays, Johan Christian Friedrich Gutkaes. Des dons exceptionnels pour le métier, aiguisés par un voyage de formation qui le conduira chez les plus grands maîtres horlogers de France, de Suisse et d'Angleterre, font rapidement de Ferdinand un spécialiste en la matière. Fort du savoir des maîtres les plus créatifs d'Europe ainsi que d'une maîtrise et d'une passion sans égales pour la mécanique de haute précision, il revient enfin au pays et se met à son compte, après avoir épousé la fille de son ancien maître.
C'est ainsi qu'en 1845 il part installer son premier atelier dans la ville de Glashütte, que l'industrie minière en déclin avait laissée dans un relatif état de pauvreté, inaugurant par ce même geste une ère de prospérité pour toute la vallée ainsi que la création d'une marque horlogère d'exception.
Alors que la maison A. Lange & Söhne s'agrandit et se perfectionne, d'autres horlogers ne tardent pas à s'installer dans la ville. Ces artisans, Julius Assman, Ludwig Strasser, Johannes Durrstein, Adolf Schneider, Strasser und Rohde et Ernst Kassiske, contribueront au même titre que la Maison Lange à l'incroyable réputation de Glashütte. Plus encore, ils créeront son avenir, puisque la marque actuelle «Glashütte Original» est un peu leur descendante. Mais ceci est une autre histoire. En 1878, Moritz Grossman fonde l'Ecole d'horlogerie allemande et transforme définitivement cette région en bastion de l'horlogerie de haute précision.
Au cours des années qui suivent, l'industrie de Glashütte atteint une renommée de plus en plus grande, celle de productrice de montres de première classe destinées à des consommateurs à la recherche de pièces alliant un mécanisme sophistiqué et de haute précision à un design moderne et élégant. Les maisons horlogères prospèrent et la ville assiste également à l'ouverture d'une myriade de petits ateliers spécialisés dans la fabrication de joyaux pour montres, tels visserie, roues ou encore ressorts et aiguilles. Quant à la raison A. Lange & Söhne, ses héritiers perpétuent sa tradition avec savoir et maîtrise. L'Exposition universelle de 1900 accueille ses parfaites mécaniques avec émerveillement, et l'exceptionnelle réputation de ses montres permet à l'entreprise de continuer ses activités sans interruption, malgré la situation politico-économique à laquelle l'Europe doit faire face durant les premières décennies du siècle. Mais la Seconde Guerre mondiale se prépare.
 
Glashütte  : une histoire controverse
 
La guerre déclarée, l'industrie de Glashütte se maintient grâce à sa reconversion. De montres haut de gamme destinées à quelques élus sa production s'oriente vers la fabrication de montres-bracelets pour aviateurs et de chronomètres de marine. Le jeune Walter Lange est mobilisé. Il revient en 1945, grièvement blessé, juste à temps, semble-t-il, pour assister à la destruction du principal bâtiment de production, lors d'un raid aérien de l'armée Russe, et ce, à quelques heures à peine de l'armistice.
Alors que les industries de la ville se relèvent lentement de leurs cendres, le destin semble s'acharner sur la maison Lange. A peine la famille a-t-elle le temps de réorganiser quelque peu la production, qu'un ordre d'expropriation du gouvernement socialiste dépossède les Lange de leur entreprise, pour en faire la propriété de l'Etat. Malgré le refus de Walter, qui précipitera sa fuite en Allemagne de l'Ouest afin d'éviter les représailles des autorités est-allemandes, A. Lange & Söhne sera intégré au combinat horloger qui regroupe toutes les fabriques encore en action et les place sous la tutelle de l'Etat. En 1951, le nom Lange & Söhne disparaît des cadrans.
Depuis la chute du mur de Berlin la ville est-allemande renoue avec un passé horloger prestigieux que le régime communiste avait réduit en miettes. Depuis une dizaine d'années, les plus grandes marques comme Lange & Söhne refont leur appartition.
Profondément enfouie dans la campagne d'Allemagne de l'Est, entre Dresde, Florence saxonne et la frontière tchèque, se dresse la petite ville de Glashütte dont le seul tic-tac rythme avec fierté toute la marche de la vallée de Müglitz. L'histoire de cette cité, autrefois réputée pour ses mines d'argent, ne se dissocie plus, à partir de 1845, de celle de son industrie horlogère. Le nom de Glashütte devient, en peu d'années, synonyme de perfection et d'innovation en matière de gardiennes du temps. A peine un siècle plus tard, toutefois, son activité sera réduite au silence par l'entrée des communistes en Allemagne, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Son incroyable renaissance, il y a une dizaine d'années, l'a hissée parmi les plus grands noms de l'horlogerie de prestige, rappelant encore une fois que les légendes ne meurent jamais.
L'incroyable renaissance de l'industrie horlogère de Glashütte, il y a un dizaine d'années, marque un tournant de taille dans l'évolution horlogère mondiale. Restée fidèle à la fabrication de montres mécaniques, au cœur même de la déferlante de quartz qui s'est abattue sur l'Europe dans les années 70, la ville dévoile aujourd'hui une industrie horlogère au savoir-faire inimitable, portant encore la tradition de ses anciens maîtres, qu'elle colore d'un esprit et d'une technologie de pointe.
La chute du mur de Berlin et la réunification allemande donnent enfin à Walter Lange l'occasion de rentrer à Glashütte et de réclamer l'héritage de sa famille. Epaulé par la société suisse LMH, Walter fait renaître la célèbre marque. Le 7 juin 1990, la société Lange Uhren GmbH est inscrite au Registre du Commerce de Dresde et la marque A. Lange & Söhne simultanément redéposée dans le monde entier.
La société a récemment été acquise par le groupe Richemont, dont les avantages bénéficieront à la manufacture allemande, inaugurant par là une position dominante dans l'horlogerie mondiale de luxe ainsi qu'un avenir certain. 
Aujourd’hui encore, au même titre qu’au siècle passé, Glashütte demeure la vitrine de l’industrie horlogère allemande. Pourtant isolée au cœur d’une vallée de l’ouest des Monts Métallifères, à quelques 30 kilomètres des portes de Dresde, la capitale régionale, la petite ville a su conserver le savoir-faire et la renommée des fabricants de montre de poche qui l’ont rendue célèbre grâce à leurs produits considérés comme de véritables hommages à la qualité, l’esthétique et la précision.
 
Pour résumer
 
Les origines de la manufacture Glashütte Original remontent à l'an 1845. Cette date marque l’ouverture de la première entreprise horlogère, crée par Ferdinand Adolph Lange, dans la petite ville de Glashütte, située dans la vallée saxonne de la Müglitz. Pendant de nombreuses années, cette vallée vivait surtout de l’exploitation de ses mines d'argent. L'éclat de ce métal a trouvé son reflet dans le nom de la ville, « Glashütte », qui signifie « le refuge du métal brillant ».
Lorsque les ressources d'argent diminuèrent, la ville fut frappée d'une grande misère. Lange, qui travaillait alors comme maître horloger à la cour de Saxe, décida de lancer un atelier indépendant de production de montres à Glashütte. A côté de nombreux horlogers, les constructeurs de boîtiers, d’aiguilles et de balanciers s'installèrent à Glashütte.
En 1951, toutes les entreprises d’horlogerie indépendantes fusionnèrent sur ordre des pouvoirs politiques, pour constituer un conglomérat de grande taille : le « VEB Glashütter Uhrenbetriebe », qui alimenta les pays du bloc de l'Est en montres et horloges.
Après la réunification politique et économique de l’Allemagne, le conglomérat se transforma en SARL. En 1994, elle fut privatisée.
En 2000, G.O rentre dans le groupe Swatch. 
 


Twitter
Facebook
Skype
Instagram






BOUTIQUE


56, Place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

Tél : 01 47 03 49 71



ASSISTANCE EN LIGNE


Email : info@abpparis.com



HORAIRES D'OUVERTURE


Du Mardi au Samedi

10h-19h








Visitez notre galerie photo bracelets-montres.

Visitez notre galerie photo ceintures & maroquinerie.

Visitez notre galerie photo téléphonie & multimedia.



Partenariats




Atelier du Bracelet Parisien

56, place du Marché Saint Honoré
75001 Paris

01 47 03 49 71info@abpparis.com
--------


L'atelier du bracelet parisien est une entreprise d'artisanat labellisée Patrimoine vivant par l'état français.

Bracelets de montre sur mesure, ceintures, petite maroquinerie, montres neuves et d'occasion constituent notre coeur de métier.